RU  EN  FR

52 Hz, 2018

#Les espèces menacées
"

Son, 12 min.

Aujourd'hui, on dispose d'une multitude de moyens de communication adaptés à presque toutes les situations : téléphone, courrier électronique, messagers, réseaux sociaux, etc. Cependant, dans le même temps, la qualité de cette communication diminue, ce qui conduit à l'incompréhension, au détachement, à la fragmentation et, en fin de compte, à l'intolérance. Une communication numérique quotidienne excessive entraîne une pollution sonore importante.

En 2018, l'artiste a participé à une expédition océanographique en suivant le parcours de migration d'une espèce de baleine inconnue, qui produit un chant à une fréquence extrêmement inhabituelle de 52 Hz. Cette fréquence est beaucoup plus élevée que celle d'autres espèces de baleines ayant des voies de migration similaires, la baleine bleue (10-30 Hz) et le rorqual commun (20 Hz). C'est probablement la seule baleine au monde à chanter à une fréquence telle qu'elle ne semble pas lui permettre de communiquer avec d'autres individus, c'est pourquoi la baleine de 50-2-hertz est appelée la baleine la plus solitaire du monde.

Cette histoire a servi de métaphore à l'artiste pour évoquer une personne qui, se trouvant aujourd’hui dans une situation de sursaturation de communication, ressent simultanément sa solitude.

Video documentation produite par l'Institut d'Écologie Appliquée de l'Université de Technologie d'Auckland

"
Olga Kisseleva

Olga Kisseleva

Olga Kisseleva, née en 1965 à Saint-Pétersbourg, est une artiste, professeur à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Faisant appel à des innovations scientifiques et technologiques, elle crée des installations artistiques de grande ampleur et des expositions interactives. Ses œuvres fon…