RU  EN  FR
title subhead

Ecologie et nouvelle fonctionnalité.
L’évolution des relations entre l’homme et la nature

Exposition en ligne d’art contemporain
Organisateurs : Dialogue de Trianon et WWF-Russie

L’agenda écologique constitue aujourd’hui une sorte de contexte pour la discussion d’un large éventail de questions, économiques, politiques, sociales, etc. La crise écologique et l’avenir de l’humanité ne sont plus un domaine exclusif des recherches scientifiques en tous genres et font de plus en plus l’objet de réflexions des artistes contemporains. Sur ce fond, la question de la fonctionnalité, du spectre d’opportunités (de fonctions), des services écosystémiques que la nature offre à l’homme en tant qu’« usager » acquiert un sens nouveau dans le cadre duquel la responsabilité personnelle de l’individu passe au premier plan, ce qui permet de parler d’une nouvelle fonctionnalité.

Elément clé des relations internationales, l’agenda écologique crée aujourd’hui de nouveaux liens et modes d’interaction entre les sociétés civiles. Ainsi, parmi les cent solutions les plus importantes pour le développement mondial qui ont été sélectionnées par le Forum de Paris sur la paix, figure le projet « People for Nature » mis en œuvre par le WWF Russie avec le soutien de l’Union européenne. Visant à associer le public le plus large possible à la protection de l’environnement, le projet illustre bien cette nouvelle fonctionnalité, car ses acteurs – militants écologistes, ONG, habitants – font le suivi des pollutions industrielles et des coupes illégales de forêt, utilisent des technologies modernes pour le bien de la nature et recherchent des opportunités de dialogue entre la société, le pouvoir et le monde des affaires.

L’exposition « Ecologie et nouvelle fonctionnalité. L’avenir des relations entre l’homme et la nature » présente une interprétation artistique de la responsabilité de l’homme face à l’avenir de la planète et de la nécessité de mettre fin à une dégradation rapide des systèmes écologiques. Les œuvres sont regroupées autour de quelques points clés de l’affrontement entre la civilisation et la nature sauvage, leur choix étant destiné à illustrer le principe « pense mondialement, agis localement » qui est un des mots d’ordre les plus importants des militants écologistes.

Créée avec le soutien du Dialogue de Trianon, cette exposition est organisée à l’occasion de l’ouverture du Forum de Paris sur la paix et réunit des œuvres d’artistes français et russes qui se consacrent au thème de l’écologie et de l’environnement.

Victoria Kondrashova,
CEO RDI Creative

L’ère psychozoïque. 2018

Pavel Otdelnov

12 262. 2018

::vtol::

Realness. Cloud and Dust, 2018

Sandrine Deumier

Enchantment.Fields. 2018

Stain

Actifs toxiques. 2018

Aristarkh Tchernychev

Déesses des fleurs ensoleillées, 2017

Sergey Kichtchenko

Station YE5, 2018

Vassily Soumine

Quand les fleurs ne jettent pas d’ombre, 2019

Anastasia Potemkina

Tales of a Sea Cow, 2012

Etienne de France

Solar Echoes, 2020

Mathilde Lavenne

52 Hz, 2018

Olga Kisseleva

Biobank, 2017

Olga Kisseleva

Langage d’oiseaux, 2019

Elena Nikonole