RU  EN  FR

Actifs toxiques. 2018

#La surconsommation

Video, 7 min 9 sec

Proposant une énorme variété de marchandises, le monde contemporain change ainsi la conception même de la consommation. Les générations précédentes conservaient pendant des années des choses qui leur étaient chères. Aujourd’hui, tout ce qu’elles ont amassé va à la décharge. Le cycle de vie des biens de consommation se réduit rapidement. Les tendances changent sans cesse poussant les gens à consommer plus et plus souvent. La consommation devient un rituel extérieur prenant la forme d’une visite au centre commercial. Parfois, même des marchandises non déballées sont directement jetées à la poubelle. Il est trop cher de conserver les biens accumulés qui se transforment en une valise sans poignée, devenant ce qu’on appelle «actifs toxiques». L’esthétique des amoncellements d’ordures s’affirme dans notre vie faisant de plus en plus partie de la réalité que nous observons. Le sentiment d’« un provisoire permanent » s’installe donnant à penser que tout finira d’un moment à l’autre et que l’on pourra enfin juste sentir le courant de la vie. Mais non, ce «provisoire» s’est déjà ancré dans notre existence.

Aristarkh Tchernychev

Aristarkh Tchernychev

Aristarkh Tchernychev, né en 1968 à Lougansk, est un artiste et un des pionniers des arts médiatiques en Russie. Il a fait ses études à l’Université technique de Moscou-Bauman dans la spécialité d’ingénieur en mécanique de construction de satellites. En 2005, il a organisé avec Alexe…